Retour à la version graphique



Vous êtes dans

Les lagunes

Lagune de Malingart
Vestiges de la lande originelle, les lagunes font partie des éléments forts du patrimoine naturel et humain des Landes de Gascogne.
Source de diverses activités passées, les lagunes font à l’heure actuelle l’objet d’une volonté de préservation d’autant qu’elles sont classées Natura 2000.
Sur la commune de Saint Paul en Born quelques lagunes subsistent telle celle du quartier Malingart qui est encore en eau.

Terme dérivé du Gascon Lagüa qui désignait une flaque d’eau dans des lieux marécageux, la lagune fait partie du paysage landais.

Les lagunes sont de petites étendues d’eau douce formées il y a plus de 10 000 ans, généralement circulaires, de taille inférieure à 1 hectare, qui parsèment le plateau landais. Elles ont participé à la fixation de premiers habitats temporaires, au Néolithique, en raison de leur richesse en ressources piscicoles.

Au nombre de 430 dans le département, plusieurs d’entre-elles ne présentent plus du tout aujourd’hui de zone en eau visible.

Les lagunes constituent au cœur de la forêt des zones témoins du niveau de la nappe phréatique et donc de l’état de la ressource en eau, facteur indispensable à la pérennité du massif forestier.

Pour beaucoup de landais, les lagunes sont considérées comme un élément naturel et culturel fort, identitaire du massif des Landes de Gascogne. Leur préservation est donc un enjeu majeur.

Sur le territoire de la commune de Saint Paul en Born quelques lagunes subsistent telle du quartier Malingart qui est encore en eau.

DSC01910